Uncategorized

#4 Ecrire de la Fantasy : l’Histoire

La référence pour cette partie, je pense que vous l’avez tous, c’est G.R.R Martin !

Son style d’historien est particulièrement flagrant dans Feu et Sang, les origines du Trône de Fer. Pour cette partie, je vous conseille de lire au moins un extrait, histoire de vous familiariser avec le style et les ingrédients qui composent ce genre de récit. 

Suivant vos ambitions, il s’agira ici d’être le plus précis possible concernant les événements qui ont marqué et influencé vos peuples. Le but ici est d’établir un contexte cohérent pour introduire votre histoire.

 

Pour créer l’Histoire de vos peuples, le travail en amont va vous servir, et pas qu’un peu. Vous avez déjà pu travailler sur les alliances de manière superficielles, maintenant il va falloir approfondir tout ça. D’où, comment, qui, pourquoi ? Encore un travail de rédaction qui s’offre à vous. Raconter l’Histoire en la rédigeant, cela vous fait un excellent exercice d’écriture en plus.

Les origines des alliances, guerres, migrations, développement des cités… Éclatez- vous ! Après tout dépend de vos envies et votre inspiration, vous pouvez faire un court résumé, ou écrire carrément tous les détails auxquels vous pensez.

 

L’Histoire individuelle.

Elle concerne chacun de vos peuples et sont indépendantes les unes des autres. Imaginez d’abord deux ou trois enjeux internes. Conflits politiques, crises économiques, période de disette… Commencez peut-être par votre peuple “principal” celui dont est issu votre héros. Le but ici est de déterminer les enjeux propres à chaque peuple, les choses que les uns et les autres privilégient, convoitent, si elles changent au cours du temps où restent les mêmes pour des questions de valeurs et de principes…

 

Le jeu politique

Pour certains c’est rasoir, pour d’autres cette partie est la plus intéressante. Il s’agit d’inventer les relations entre peuples voisins, ou pas d’ailleurs, que vous avez déjà commencé à inventer précédemment : alliance, conflits, évolution, commerce, rencontres… Ici vous devez être le plus précis possible, vous serez forcément amené à un moment ou un autre à vous servir de cette partie lors de votre récit. Le sujet est vaste et les possibilités sont multiples, vous êtes totalement libre. Toutefois, veiller à rester cohérent avec les valeurs de vos peuples et celles des dirigeants du moment. 

Et c’est ainsi que les grandes guerres pourront germer. Les épidémies et leurs conséquences. Les mariages inter-civilisationnels ou pas, les changements de régime.

 

A ce stade, vous avez déjà une bonne chronologie des évènements (faites une frise pour vous aider à vous situer dans le temps et traquer les incohérences) A présent vous pouvez jongler dans l’espace.

 

Évolutions géographiques et évènements majeurs

 

L’astuce pour cette partie, c’est de commencer par le particulier pour aller vers une Histoire commune. C’est ici que vos cartes vont vous servir, et que vous pourrez même en créer d’autres en fonction de ce que vous allez décider à présent. 

Pour les migrations, les conquêtes, les accords, traités… Tout doit être lié ! N’oubliez jamais cela.

 

Ce travail d’amont avant écriture est fondamental, c’est lui qui fera la différence. Plus vous travaillerez sur les origines et les “à côté”, plus vous créerez une identité spéciale et originale. Soignez ces étapes, même si elles peuvent sembler laborieuses pour pas grand chose est crucial. 

 

Bien sûr au fur et à mesure que votre histoire avancera, vous pourrez peaufiner certaines choses, supprimer peut-être ou ajouter mais vous aurez au moins des bases solides qui vous aideront à porter votre récit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.