Uncategorized

La Magie Rouge ou la Magie des Sentiments

– Ok aujourd’hui c’est moi qui parle !

– C’est tout le temps toi qui parle, Zit…

– En même temps t’as le charisme d’une moule cuite au soleil morveux. Mais cela n’a rien à voir avec le propos d’aujourd’hui ! Car nous allons aborder le point magique le plus intéressant de tous.

– Bonjour l’objectivité.

– En même temps Gab, quand je vais vous montrer l’étendue de mes pouvoirs, vous allez constater que ceux de Bethit ou Eliter ne sont que mascarade ! 

– Eh ben vas-y alors, balance !

-Tout d’abord, un petit descriptif simple avant de passer à la pratique. La magie Rouge, ou Magie des Sentiments. Elle nous permet de lire dans les pensées, seulement que l’esprit est disponible contrairement à la magie du Contrôle. Nous pouvons aussi influencer positivement les émotions ressenties, pas en profondeur, mais seulement en surface. La magie des sentiments nous aide à mieux comprendre les autres et à entrer plus facilement en introspection. Il est possible de sonder les esprits pour déceler les parties immergées qui peuvent expliquer certains mal-être. Et nous pouvons ensuite les détruire pour apporter la paix.

– En effet ça a l’air passionnant.

– ça l’est. Toutefois il faut toujours garder en tête que quoi que l’on puisse faire, nous ne pouvons aller trop loin. La personne visée doit garder en tête qu’elle est gardienne d’elle-même et qu’il relève de sa responsabilité de détruire réellement et concrètement son mal-être. Nous ne sommes que des prismes révélateurs. C’est à l’aide sortilèges, potions et rituels que nous arrivons à influencer leur schémas de penser pour leur révéler pleinement ce qu’il en est. Il ne suffit pas de leur dire, il faut qu’ils en aient pleinement conscience.

– Et comment on s ‘ y prend ?

– Par exemple : pour quelqu’un qui dans son enfance a vécu tout un tas de traumatismes physiques ou psychologiques, on va utiliser en premier “beatus”, en faisant de petit rond la pointe de la baguette entre les deux yeux. Cela va tranquilliser la personne, le temps ensuite de procéder au rituel d’ouverture de l’esprit. Pour cela, il faut préparer en amont une pâte à base d’éclair concentré, qui va stimuler l’efficacité de la formule suivante : 

“Par delà ce regard que tu sembles porter, 

aussi durement que le poids de tes années,

recherche ce vice maladif et sournois,

qui hante tes longs jours et chacun de tes pas.

Libère-toi de tout ce qui te rends triste, pâle,

Maussade et l’ombre de toi-même. Expulse le mal,

Tord-le comme il tord ton âme, bien trop malmenée.

Ne mérites-tu pas l’amour et l’amitié ?

Le plein bonheur dans toute son immensité ?

Alors plonge en toi mais reviens-nous, et surtout,

Montre-moi ce qui se cache derrière ses yeux doux.

Ta mémoire le dira, alors libère-la.”

– Et c’est à ce moment, je reprends, qu’il est possible d’avoir accès aux souvenirs enfouis. On peut se balader, remonter le temps. Cela peut prendre des jours mais c’est passionnant de revivre la vie de quelqu’un. En revanche, il est interdit de le faire sur soi- même. Tout simplement parce qu’il serait possible de dérégler quelque chose en nous. On ne peut pas changer notre passé, parce que précisément on ne peut le revivre. Ou du moins, il n’est pas conseillé.

– Impressionnant ! Et ensuite , une fois que tu as trouvé ce qu’il n’allait pas, qu’est-ce qu’il se passe ?

– Eh bien il existe plusieurs méthodes, Gabriel. Pour ma part, je préconise une cure de “vis” qui rend plus fort émotionnellement, que je prescrit sous forme de sortilèges en bocaux à se lancer dessus deux fois par jour pendant une semaine. Bien sûr, je recommande d’adopter un nouveau mode de vie, faire le trie, repartir de zéro. Et si cela ne suffit pas, je préconise des philtres de courage, fabriqués à base d’un des meilleurs souvenirs de la personne concernée, agrémentée d’un bon kilo de détermination et d’une cinquantaine de lutins combattants. Pour un meilleur effet, il est conseillé de mélanger les lutins et la détermination a d’abord, laisser reposer une nuit et ensuite incorporer le souvenir à la fin. Généralement deux ou trois suffisent à remettre quelqu’un en forme ! 

– Mais où trouves- tu la détermination ?

– Et c’est là, la partie la plus intéressante de mon art Aly ! Dans la capture des émotions ! Pour ce faire, il faut procéder à un autre rituel, plus pratique cette fois. Toutes les émotions sont les bienvenues, et chacun est libre de donner s’il le souhaite. Cela débarrasse pour servir à une autre personne. Le donneur s’allonge et s’endort. Et pendant son sommeil, il faut extraire l’émotion en question par le biais d’un baume que l’on applique avant le coucher sur le front. On retire ensuite le baume quand la couleur à changé et surtout avant le réveille de la personne. Bien sûr, on ne s’occupe que des émotions en surface, mais on ne remonte jamais à ce qui provoque l’émotion en question.

-Et bien on verra pour les autres magies mais en tous cas celle-ci va devenir mon nouveau sujet d’étude ! 

– Je t’apprendrais tout ce que tu auras besoin de savoir ma petite Aly.

– Et moi ?

– Toi déjà, concentre toi sur la magie de base. Quand tu la maîtrises comme Aly on en reparle.

– M’en fous, je demanderai à Bethit. Lui il voudra bien m’apprendre sa magie…

– Ok OK ! ça va je te prends aussi comme apprentis… ces animômes alors !

Audrey Lavau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.