Uncategorized

L’arbre de la Magie

– Bienvenue à votre premier cours de magie ! 

– Pour commencer, il y a plusieurs choses à savoir sur le fonctionnement de la Magie d’Octavia. La magie rouge, verte, brune et les autres ne sont pas juste de simple appellation de classification. Chaque magie possède sa propre énergie, sa propre source de pouvoir qu’il est nécessaire d’invoquer. Il faut être conscient de ses spécificités pour pouvoir la maîtriser et l’utiliser efficacement.

– Très bien jeune disciple, maintenant retourne faire mumuse avec ton bout de bois et laisse parler les professionnels ! A part les sortilèges et potions de base, les plus simples, qui ne demandent pas un talent particulier pour les exécuter, la Magie est divisée en deux branches principales, Blanche et Noire. Chacune regroupe les sortilèges, potions et rituels les plus complexes à exécuter et surtout ceux qui demandent une réflexion éthique avant de les employer. 

– La magie Noire n’a rien d’éthique.

– Détrompe-toi, Aly. Elle peut être utile parfois, mais elle demande beaucoup plus de savoir-faire et de prudence. La plupart de ceux qui ont tenté de la dominer ont perdu pied, néanmoins elle existe tout de même. Et il est préférable de connaître son ennemi pour espérer le battre. 

– Elle est interdite dans tous les cas.

– Dit-elle…

– Continue Zit.

– Ensuite, viennent les magies filles. Avec la magie Blanche on a tout d’abord la magie Rouge ! Être gardien d’une magie n’est pas seulement un titre de noblesse. En tant que tel, nous sommes aussi chercheur dans notre domaine, et sommes chargés de contrôler sa bonne application et les dérives possibles. Pour ma part, la limite avec la magie du Contrôle est très fine. On peut facilement basculer de l’autre côté si on n’emploie pas la magie Rouge avec bienveillance.

– Attends, je rêve ou tu viens de te qualifier de “bienveillant” ? 

– Je suis ignoble, excepté  dans mon travail. Je sais être professionnel. La magie des sentiments demande une grande empathie. Il faut savoir donner de soi, faire preuve de dévotion et surtout de compréhension de l’autre. De même lorsqu’on pratique la capture d’émotion, il faut se montrer délicat et doux. 

– C’est quoi d’ailleurs la différence entre la capture d’émotion et la capture de sentiment que l’on pratique dans la magie du contrôle ?

– On peut partager ses émotions, les donner, les offrir. Mais les sentiments restent quelque chose de personnel. Cela ne regarde que nous. On peut contrôler les émotions de manière à se faciliter la vie. En revanche, essayer d’agir sur les sentiments, c’est nier l’intériorité d’une personne, son essence même. C’est là toute la différence entre nos deux magies. 

– Finalement, on peut remarquer que chaque magie à son opposée en bien et en mal.

– Euh, non… Et la magie Noire n’est pas mauvaise en elle-même. C’est la responsabilité de celui qui l’emploie. On peut aussi faire de graves erreurs en pratiquant la magie Blanche. Regarde par exemple pour la magie Angélique. Si mettons le sorcier qui décide d’invoquer un dragon perds le contrôle et le lâche dans la nature, cela pourra avoir des conséquences beaucoup plus graves que celui qui pratique la magie démoniaque et gère correctement ses créatures. Drixi t’en parlerait mieux que moi c’est sûr. Mais bref revenons-en aux faits ! Il nous reste trois autres sortes de magie qui font partie de la magie Blanche. Elles se recoupent entre elles, se complètent et forment un ensemble harmonieux. C’est la magie Verte de Bethit, la magie Brune de Spiritus et la magie Élémentaire d’Eliter. La première permet la création de nouvelles plantes et des progrès dans les domaines de la médecine, la gastronomie et bien d’autres. La seconde se concentre principalement à établir une connexion entre le monde animal et végétal et nous. Et la troisième est utilisée pour contrôler la matière du monde. Les quatre éléments peuvent être contrôlés et même capturés pour être réutilisés dans d’autres domaines magiques. 

– Et alors la magie noire ? 

– Du calme Gab, j’y viens petit curieux ! La magie Noire est en vérité interdite pour plusieurs raisons. La première, pour sa difficulté. La deuxième pour les risques qu’encourt quiconque s ‘ y essaierait. Et la troisième, parce qu’il y a toujours un prix à payer. Nous avons vu la magie du Contrôle et Démoniaque. Il en reste deux. Celle du Temps et la Magie dangereuse. 

– Il n y a pas de gardien pour la Magie Noire ? 

– Si on peut les appeler comme ça. Didas est le premier qui a réussi à supporter son poids en tout cas. Et les Soeurs du Mal aussi. Tabathia est experte dans la magie du Contrôle, Hergabosse dans la magie Démoniaque et Micrutélie dans celle du Temps. Seule la magie dangereuse reste sans expert pour la maîtriser. Mais quelque chose me dit que bientôt…

– La magie du Temps, en quoi consiste-t-elle au juste exactement ?

– C’est une sorte de bricolage. Le temps est malléable. Autrement dit, ceux qui pratiquent cette magie peuvent avoir tous les avantages que procure le fait de jouer avec la temporalité des évènements. Quand à la magie dangereuse, elle est appelée ainsi car l’utiliser mène dans tous les cas à la destruction et au chaos.

– Dans ces cas-là, il est évident que personne ne va l’utiliser !

– Détrompe-toi, Gab. L’ambition est parfois tellement forte qu’on est prêt à tout pour arriver à ses fins. 

– Dans tous les cas, il est tout de même essentiel de l’enseigner pour prévenir de ses dangers. 

– ça c’est bien vrai Aly ! Bon je crois qu’on a fait le tour pour le moment ! Rassurez-vous, je reprendrai plus tard chaque magie une par une de manière plus approfondie ! D’ici là, n’hésitez pas à vous perdre sur Octavia et on se retrouve très vite !

– La bise !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.