Ecrire, dessiner, créer en musique, pour ou contre ?

Un long débat sans fin ! 

Entre ceux qui sont catégoriques, qui privilégient le calme pour composer et exprimer leur art, et les autres qui use de charmes harmoniques pour stimuler leur créativité, chacun défend son point de vue avec conviction et arguments à l’appui.

Et vous savez quoi ? Personne n’a tort ou raison dans l’histoire. Certes la musique à des pouvoirs non négligeable lors du processus créatif, mais tout dépend de la manière de l’employer. L’écouter pendant la création ne convient pas à tout le monde. Néanmoins, il n y a aucun mal à s’inspirer des émotions qu’elle procure. 

Les points suivants vous aideront à déterminer votre rapport au fait de créer en musique, et quelle approche vous pourriez adopter pour booster votre productivité et la qualité de votre oeuvre.

 

La musique aide à la concentration. 

 

Bien sûr si vous mettez du AC DC à fond, les effets ne seront pas les mêmes, c’est certains. Mais la musique dans le domaine connaît un incroyable essor sur les plateformes musicales. Pour certaines personnes, elle permet d’éliminer les pensées parasites, d’apaiser le mental et elle les plonge dans leur monde. La musique permet de vous déconnecter de la réalité pour un moment, de vous replier sur vous-même lorsque vous voulez entrer dans un moment de concentration intense.

La musique apporte aussi un rythme spécifique. Selon les genres et les intonations, il est intéressant de l’utiliser pour créer. Les émotions qu’elle véhicule peuvent vous aider à ressentir ce que vos personnages ressentent. L’atmosphère de votre univers, d’un paysage, d’une ville, d’une situation… Elle est une grande source d’inspiration et d’imagination !

 

Cependant, il est vrai que la musique peut devenir contre-productive dans certains cas. 

 

Elle peut biaiser nos émotions. Ainsi, pendant un processus créatif quelconque, notre perception peut être faussée et le rendu ne sera pas celui escompté. A moins que vous soyez un Hulk du self-contrôle, les sons et les résonances auront forcément une incidence, même minime sur votre façon de travailler. 

Et puis, après tout, la musique reste un art à part entière. Elle s’écoute sans rien faire d’autre. Sinon, cela reviendrait à dire, j’écoute de la musique en écoutant de la musique. C’est absurde ! Elle s’apprécie pour elle-même, elle est capable de s’autosuffir. Quand bien même, écouter de la musique demande aussi un certain seuil de concentration.

 

Comment alors concilier les deux ?

 

La première technique consiste à écouter un morceau en amont. Cela vous ait sans doute déjà arrivé qu’une musique vous inspire deux ou trois sentiments et que votre esprit commence à divaguer. Noter tout ce qui vous passe par la tête, les images qui nous viennent pour ne rien oublier. Écoutez plusieurs fois, repérez les moments d’intensité, ceux plus doux… Il faut vous imprégner du morceau avec toutes ses subtilités.

Et ensuite, il vous est possible de créer sans musique, seulement avec vos notes et vos impressions ! 

 

Pour ceux qui aime écrire en musique, il faut reconnaître qu’elle n’est pas à utiliser n’importe comment. Petit conseil pratique : créez des playlists par émotions, ou par thème ! 

Certaines musiques ont des sonorités qui vous inspirent différentes émotions. Et comme il est impossible d’écrire au fil d’un morceau de trois minutes, construisez-vous une atmosphère bien particulière en fonction du type de scène que vous voulez écrire.

Et ça tombe bien, j’ai un stock tout prêt pour vous ! Elles sont ajustables et modifiables à votre guise ! Rendez-vous sur Youtube sur Galaded la Chaîne.

 

Voilà un court article introductif sur le concept d’écrire en musique ! Chaque genre possède ses vertus et ses spécificités. Vous trouverez différents articles les détaillants sur le site ! Vous retrouverez aussi les playlists (que j’utilise moi-même) sur Youtube ! Elle sont valables pour tous le monde, pour ceux qui compte les utiliser pendant ou en amont de leur temps d’écriture !

 

En attendant, n’hésitez pas à vous perdre sur Galaded !

Audrey Lavau

Un long débat sans fin !  Entre ceux qui sont catégoriques, qui privilégient le calme pour composer et exprimer leur art, et les autres qui use de charmes harmoniques pour stimuler leur créativité, chacun défend son point de vue avec conviction et arguments à l’appui. Et vous savez quoi ? Personne n’a tort ou raison…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.